Articles à la une
Tous les articles
Trier par date
La calligraphie
  • Niveau : collège
  • Matières concernées : Français, Histoire, EMC, Sciences Physiques, Arts Plastiques, Histoire de l’Art
  • Parcours : Parcours d’Education Artistique et Culturelle, Parcours Citoyen, Parcours Avenir
  • Intérêt pédagogique :
  • Découvrir un site patrimonial et en comprendre les missions et les usages.
  • Se familiariser avec des documents originaux de différentes époques.
  • S’initier au travail de l’historien en étudiant des documents sources.
  • Appréhender la nécessité de garder la mémoire des écritures anciennes.
  • Aborder l’histoire de l’écriture : de l’écriture cunéiforme à l’ordinateur.

 

Télécharger le dossier

 

Archives d’Alsace, Colmar, GD/45.

Ordonnance de l’archiduc Ferdinand convoquant le Landtag, 1573.
Cote initiale : C 12/1.

Enseigner la guerre d'Algérie

Journées organisées en partenariat entre les Archives d’Alsace, l’ONAC-VG Grand Est, l’Académie de Strasbourg et l’association MIRA – cinémathèque régionale numérique, avec la contribution de la librairie Quai des Brumes.

 

Fonds Guth, MIRA (Mémoire et images réanimées d’Alsace) – cinémathèque régionale numérique.

 

 

Journée de formation du plan académique

 

Mardi 26 avril 2022 – Hôtel de la Collectivité européenne d’Alsace, Colmar

La matinée est également ouverte au grand public, dans la limite des places disponibles.

 

Matinée : de 9 h. à 12 h. 30

 

 

  • 9h : temps d'accueil

 

  • 9h15 : ouverture des journées d’études - Mots d’accueil par Maxime Beltzung, Conseiller d’Alsace en charge des Archives et la Mémoire, Collectivité européenne d’Alsace et Christophe Marchand, Inspecteur pédagogique régional d’histoire, Académie de Strasbourg.

 

  • 9h30 : L'Algérie coloniale au XIXe siècle : historiographie et grandes problématiques par Colette Zytnicki, professeur émérite Université Toulouse-Jean Jaurès.

 

  • 10h30 : Approches actuelles de l’historiographie par Tramor Quemeneur, chargé de cours à l’Université Paris 8 et à l’Université Cergy-Pontoise, membre du Conseil scientifique de la Porte Dorée, membre de la Commission Mémoires et Vérité – rapport Stora.

 

  • 11h30 : Justice et répression pendant la guerre d’indépendance algérienne par Sylvie Thénault, directrice de recherche au CNRS.

 

Modération de la matinée : Christophe Marchand

 

 

Après-midi : de 14 h. à 16 h.

 

Quatre ateliers proposés aux enseignants, qui devront en choisir 2 (durée 45 min / atelier)

         

  • Atelier 1 / MIRA, Cinémathèque régionale numérique : le film amateur, une source historique et pédagogique à partir du corpus de films Alsace-Algérie.

 

 Coordination : Amélie Kratz, doctorante en Histoire - Université de Strasbourg.

 

  • Atelier 2 / Mémoires partagées, histoire commune : présentation des outils ONAC-VG et de leurs exploitations dans le cadre de projets de classe.

 

Coordination : Perrine Léthenet, coordinatrice Mémoire et Communication ONAC Grand Est ; Jonathan Anglaret, délégué académique à la vie collégienne et lycéenne, Académie de Strasbourg.

 

  •  Atelier 3 / Des sources d’archives locales pour étudier la guerre d’indépendance algérienne

 

Coordination : Marie Collin, Archives d’Alsace ; Vincent Cuvilliers, enseignant relais aux Archives d’Alsace.

 

  • Atelier 4 / La bande dessinée, une alliée pédagogique pour enseigner l'histoire. L'exemple de la Guerre d'Algérie.

 

Coordination : Romain Gallissot, chargé de mission éducation artistique et culturelle, Collectivité européenne d’Alsace ; Guy Krawiec, bibliothécaire-référent documentaire et territorial -Bibliothèque d’Alsace.


Eureka, femmes scientifiques

Les lectures d’archives : brève présentation du dispositif

 

Les lectures d'archives ont pour but de rendre le patrimoine écrit accessible au grand public en évitant les premières difficultés de l'apprentissage de la lecture de documents anciens ou rédigés dans une langue qui nous serait étrangère (allemand, latin) ; elles permettent également de rendre vivant le document d'archives.

 

Des diseurs d'archives lisent « à voix haute » des documents au cours de manifestations organisées autour d'un thème. Lectures « plaisir » mais aussi lectures pédagogiques afin de donner (ou de redonner) la mémoire de faits historiques, d'événements extraordinaires ou ordinaires : le son des mots donne parfois du sens à l'écrit et permet de comprendre une société à un moment précis de son histoire.

 

Intérêt pédagogique du spectacle « Eurêka ! Inventions & découvertes »

 

La représentation :

 

  • Offre aux élèves une immersion sensible et vivante dans le passé.

 

  • Permet d’aborder l’histoire de la science et les débats sociétaux qui l’entourent.

 

  • Entraîne auprès des élèves une action pluridisciplinaire relevant des domaines suivants : lecture-écriture, patrimoine, histoire, sciences, éducation morale et civique comme par exemple la question des femmes scientifiques et de l’égalité filles-garçons/lutte contre le sexisme et les stéréotypes.

 

Descriptif sommaire de l’activité « portraits de femmes scientifiques »

 

  • Niveau : 5ème, 4ème, 3ème (de manière transversale dans les chapitres)
     
  • Matières concernées : Histoire, EMC, SVT, Physique-Chimie, Mathématiques, Technologie, Lettres.
  •  Socle commun :

1° Les langages pour penser et communiquer :

  • Langue française
  • Langages mathématiques, scientifiques, informatiques

2° Les méthodes et outils pour apprendre :

  • Documents sources
  • Outils numériques

3° La formation de la personne et du citoyen :

  • Réflexion sur les femmes scientifiques

5° Les représentations du monde et de l’activité humaine :

  • Représentations du monde
  • L’espace et le temps

 

Télécharger le dossier

 

Elèves de l’Ecole d’Enseignement Technique féminin, Paris, 1928 © Photographe non identifié, fonds Marguerite PEREY, ADBR 2088W. Au deuxième rang : Marguerite PEREY FRAD067_2088_W_101

Malgré-Nous

Les geôles du Fort Zinna à Torgau : un secret bien gardé

 

 

 

Lorsqu’on évoque les Malgré-Nous, force est de constater que certains de nos concitoyens, notamment de la France dite de l’Intérieur, n’en ont jamais ou peu entendu parler.

 

Quelles réalités traduit le terme de ¨ Malgré-Nous ¨ ?

 

Il faut se replacer dans le contexte de la Seconde Guerre Mondiale.

 

La Bataille de France fait rage du 10 mai au 25 juin 1940 avec une issue défavorable pour la France. Après les combats, le 22 juin 1940, un Armistice est signé par le Maréchal Pétain et le Reich hitlérien.

 

Dans ce document, il n’est pas porté atteinte à l’intégrité territoriale française. Aucun sort particulier n’est réservé quant à l’Alsace et la Moselle germanophone. Dans les faits, ces territoires sont annexés au Reich.

 

Alors… L’Alsace –Moselle ? Territoires annexés ou occupés ?

 

Annexés !

 

Les lois nazies s’y appliquent progressivement de manière à ce qu’à terme les habitants d’Alsace et de la Moselle soient soumis aux mêmes règles que tout citoyen du IIIe Reich.

 

Dans les faits, la germanisation et la nazification s’y développent, infiltrant toutes les couches de la population, des plus jeunes aux plus anciens. Tous les secteurs de la vie quotidienne sont quadrillés, mis sous surveillance.

 

Le 25 août 1942, le IIIe Reich décide de conférer la nationalité allemande aux Alsaciens-Lorrains qui s’engageront dans la Wehrmacht ou la SS. Il ne s’agit pas d’un choix laissé aux jeunes gens mais d’une obligation. Tout refus, toute désertion ou évasion est sanctionnée : le coupable est puni mais aussi ses proches voire ses amis. La Loi du Clan – Sippenhaft - s’applique.

 

Toute désertion a des conséquences sur les membres de la famille, même éloignée : exécution des déserteurs, internement des parents et des proches au camp de Schirmeck voire dans le camp de concentration de Natzweiler-Struthof, déportation ou ¨ transplantation ¨ en Pologne voire en Russie.

 

Pour essayer de protéger leurs proches, certains jeunes se soumettent à l’incorporation de force et espèrent pouvoir faire valoir leur nationalité française, leurs scrupules religieux ou liberté de conscience pour se soustraire aux combats. Ces attitudes sont sévèrement punies : désertion, couardise. Les nazis ne tolèrent aucune faiblesse. Les arrestations sont menées tambour battant et des simulacres de procès militaires déjà ficelés se tiennent alors.

 

Les Malgré-Nous ne sont pas une exception des territoires alsaciens et de Moselle. Il y en a eu aussi au Luxembourg et dans d’autres pays annexés par le IIIe Reich. Ils sont citoyens d’autres pays que les nazis asservissent et ont décidé d’employer leur jeunesse au service de leur effort de guerre mortifère.

 

Certains s’enfuient, désertent, d’autres meurent en opération ou en tentant de rallier les Alliés, notamment en Union Soviétique où ils échoueront dans des camps, notamment dans celui de Tambov. Peines de pendaison, peloton d’exécution, guillotine mais aussi envoi dans des bataillons disciplinaires envoyés en premières lignes face aux Soviétiques ou sur les terrains d’opérations les plus meurtriers. Ultime chance de faire son devoir et de prouver son intérêt pour le Grand Reich… 

 

Infime espoir de rester en vie encore un peu et, peut-être de trouver une échappatoire. Certains sont arrêtés et jugés à l’est de Leipzig. Ils sont incarcérés dans les geôles du Fort Zinna à Torgau (Allemagne - Saxe du Nord). 

 

Les geôles du Fort Zinna à Torgau : un secret bien gardé

 

Pour quelle raison une chape de plomb s’abat-elle sur les Alsaciens-Lorrains, incorporés de force et internés dans cette forteresse allemande ? 

 

Plusieurs raisons : 

 

Tout d’abord, la désertion, l’insubordination ou la couardise sous les nazis sont intolérables et sévèrement punis. 

 

Ensuite, au lendemain de la Guerre, la République fédérale allemande ne peut envisager de remettre en question la probité de ses institutions judiciaires ou de son armée : elles ne peuvent être coupables d’avoir enfreint le droit international pour mettre la main sur les jeunes recrues d’Alsace et de Lorraine notamment. La Guerre froide se prépare, elle est amputée d’une partie de son territoire, il y va de sa survie. 

Par ailleurs, Leipzig et les archives des tribunaux militaires qui n’ont pas été détruites sont tombées sous le joug soviétique lors du dépeçage du Reich puis sous celui de la République démocratique allemande après 1949. Les preuves de ces représailles étaient aux mains de deux autres régimes autoritaires successifs qui n’avaient rien à envier au IIIe Reich.

 

Enfin, l’Etat français a été extrêmement discret quant à son opposition à l’annexion de l’Alsace-Lorraine au Reich puis à l’incorporation de force de ses citoyens vivant dans des lieux de vie annexés de fait par une puissance étrangère en violation de tous les traités internationaux et bilatéraux.

 

Chacun a sa part de responsabilité dans la souffrance infligée à ces jeunes gens et leurs familles.

 

L’enjeu aujourd’hui est de reconnaître cette réalité aux multiples facettes et de comprendre comment une telle chose a pu arriver.

 

« Les Malgré Nous de Torgau – Des insoumis alsaciens et mosellans face à la justice militaire nazie » vous permettra de vous replonger dans un épisode douloureux de l’histoire alsacienne et d’en mieux saisir les enjeux et toute leur complexité encore d’actualité aujourd’hui.

 

L'incorporation de force dans l'armée du IIIe Reich concerne l'ensemble des hommes nés entre 1908 et 1926 dans les départements alsaciens et en Moselle. Des 130 000 à 140 000 incorporés de force, 35 000 à 40 000 seront tués ou seront considérés comme « non-rentrés », disparus sur l’un ou l’autre des champs de bataille.

Ordonnance du 25 août 1942 l'incorporation de force (Wehrflicht)

© Archives d’Alsace Colmar Jx 75

 

Pour en savoir plus :

 

STROH, Frédéric, Les Malgré Nous de Torgau – Des insoumis alsaciens et mosellans face à la justice militaire nazie,

L’Incongruiste Editeur, 2006

Exemplaire disponible dans les bibliothèques patrimoniales ou de conservation des Archives d’Alsace sur le site de Strasbourg cote 5780 et sur le site de Colmar cote 7337.

 

Fiche d’aide à la recherche des ex-AD67 : état des sources suivi d'un lexique et d'une contextualisation juridique.

Les incorporés de force : (2007, mise à jour 2014). 20 pages

 

La germanisation à l'époque nazie : vidéo ET sa fiche d’aide à la recherche

L'Alsace sous le joug nazi : vidéo ET sa fiche d’aide à la recherche

Les réfractaires alsaciens : vidéo ET sa fiche d’aide à la recherche

Les 1500 : Vidéo ET sa fiche d’aide à la recherche

 

Expo itinérante « Que s’est-il passé au camp de Tambov ». (20 structures autoportantes).

Emprunt gratuitement, par simple demande aux Archives d’Alsace à Strasbourg :

https://archives.bas-rhin.fr/a-voir/expositions/tambov-1943-1945/emprunter-l-exposition/

 

 

Valérie-Audrey Guidat

Chargée de Mission Valorisation

des fonds relatifs à l’histoire de l’Alsace

 

 

Avec la participation de : Véronique Guasco, Marie Collin, Laëtitia Brasseur, Pierre Jakubowicz, Isabelle Gérard, Jérémy Arbogast, Alain Baysang.

 

530 ans de l'apparition de Notre-Dame aux Trois-Epis

 

Le 3 mai 1491, Thierry Schoéré, un forgeron, qui se rend au marché de Niedermorschwihr voit une apparition de la Vierge Marie tenant dans sa main droite trois épis de blé sur une seule tige et dans l’autre, un glaçon. Deux versions existent du récit de ses propos. Toutes deux incitent les habitants à choisir une vie vertueuse, à prier et à fuir le péché, attitude récompensée par une promesse de récoltes abondantes, de bien-être et de bonheur dans les foyers, symbolisée par les épis de blé. S’ils venaient à persévérer dans le péché, le glaçon annonce « la grêle, la gelée, l’inondation, la famine et tout son cortège de désolations et de malheurs » qui viendraient les punir.
Messager malgré lui, le forgeron finit par délivrer aux habitant le récit de son incroyable rencontre. Après un moment de doute, les habitants comprennent le sens du message reçu et se repentissent.
En 1493, ils érigent une petite chapelle de bois pour honorer la Vierge. Un pèlerinage en souvenir de cette apparition voit le jour. 
Après moult rebondissements historiques, c’est véritablement au XVIe siècle que le pèlerinage de Trois-Epis connaît un nouvel essor.

 

Au XVIIe siècle, le chanoine Pierre Dulys de Saint-Dié et d’Epinal - un petit-fils d’un frère de Jeanne d’Arc - rachète en 1663 le domaine détruit de Trois-Epis et le reconstruit. 

 

L’archiviste colmarien Francis Lichtlé a retrouvé dans nos fonds son testament dans les Archives notariales anciennes d’Ammerschwihr. Dans ce document, Pierre Dulys demande à être enterré dans le chœur de l’église. Des fouilles en cours sur le site ont permis de retrouver la trace de sa sépulture ou… 
comment le 530e jubilé du pèlerinage marial de Trois-Epis rappelle à nos mémoires l’un de ses bienfaiteurs et donne un coup de projecteur sur les liens étroits entre l’Alsace et les Vosges à travers l’histoire.


Archives d’Alsace – Territoire Sud 2J240/6-7 - Origine du pèlerinage de Notre-Dame des Trois-Epis, récit en allemand et en français imprimé sur parchemin - Sans date. (XXe siècle) - Date : XXe siècle 
Archives d’Alsace – Territoire Sud 4 E Ammerschwihr 144 : testament du 14 juin 1682 de Pierre Dulys 

 

https://www.alsace-histoire.org/netdba/dulys-pierre-hordal-dulys/
https://c.lalsace.fr/societe/2020/12/13/video-a-la-recherche-de-la-sepulture-du-chanoine-dulys-descendant-d-un-frere-de-jeanne-d-arc

Religions et religiosité en Haute-Alsace du Moyen Âge au début du XXe siècle

L’histoire religieuse de l’Alsace se démarque de celle du reste de la France par la plus grande variété des groupes religieux qui s’y sont installés. Les différents courants du protestantisme, le judaïsme, y sont plus largement implantés qu’ailleurs du fait de l’intégration plus tardive de la province à la France et du maintien du Concordat après le retour de l’Alsace-Moselle à la France en 1918.  


Ce dossier permet de comprendre et d’explorer ce particularisme religieux en Haute-Alsace. Les documents sélectionnés sont utilisables par des élèves de différents niveaux scolaires, que ce soit en Histoire, en Education Morale et Civique (pour animer par exemple, un projet autour de la laïcité) et bien-sûr, en Langue et Culture Régionale. 

 

 

TELECHARGER

"Religions et religiosité en Haute-Alsace du Moyen-Âge au début du XXe siècle"

au format PDF (56 pages / 41 Mo)

 

Pour obtenir le corrigé complet de ce dossier, vous pouvez envoyer un message  à l’adresse suivante : decs-apm@haut-rhin.fr 

 

Journées européennes du patrimoine 2020

A l'occasion des Journées  européennes du Patrimoine, les 19 et 20 septembre 2020, les Archives départementales du Haut-Rhin vous proposent 5 expositions virtuelles sur la thématique  "Patrimoine et éducation : Apprendre pour la vie !".

(Re) découvrez des personnalités sous des angles attendus ou surprenants.

Laissez-vous guider par votre curiosité. Picorez, survolez, approfondissez…

Faites-vous plaisir et laissez-vous emporter à travers un voyage temporel plein de surprises et… sans virus ! encore que…

 

[nb : le encore que s’explique par quelques interviews qui ont eu lieu pendant le confinement ou le sketch de Catherine et Liliane sur la « Maladie X »…]

 

Les sportifs alsaciens

 

Les musiciens, compositeurs, chanteurs alsaciens

 

Les scientifiques alsaciens

 

Les artistes alsaciens

 

Les Alsaciens de coeur ou de souche qui firent le monde

 

 

Et retrouvez "Histoire de l'Alsace"

 

La sorcellerie en Alsace

Sorciers et sorcières émaillent notre imaginaire concernant le Moyen-Age et les Temps Modernes, accompagnés par des rituels secrets et, de fait, fascinants : maléfices, sabbat, sorts, pacte avec le Diable… En Alsace, la question de la sorcellerie ne fut pas anecdotique : 1606 sorciers et sorcières furent identifiés et poursuivis dans toute l’Alsace, dont plus de 500 pour le Haut-Rhin.  Ce dossier vise à documenter l’enseignant sur le phénomène de sorcellerie dans notre région, et à présenter les documents disponibles sur ce sujet dans les fonds des Archives départementales du Haut-Rhin. Vous y trouverez également des pistes d’exploitation pédagogiques de ces documents, adaptables pour tous niveaux.

 

Illustration : 2Fi 1043

 

TELECHARGER

" La sorcellerie en Alsace"

au format PDF (21 pages / 2,71 Mo)

L'opinion publique dans le Haut-Rhin, de la Deuxième République au Second Empire

Pour accompagner les enseignants dans la mise en œuvre des nouveaux programmes du lycée, les Archives départementales du Haut-Rhin vous proposent une sélection de documents susceptibles d’être étudiés par des élèves dans le cadre d’une étude de cas sur le vie politique française en classe de première.

Les documents commencent par évoquer  1848 et les répercussions de cette révolution en Alsace. Ils permettent ensuite de voir la difficile mise en place du suffrage universel et la fragilité de la République. Les derniers documents de ce corpus mettent enfin en lumière le caractère autoritaire du Second Empire.

 

 

TELECHARGER

"L'opinion publique dans le Haut-Rhin, de la Deuxième République au Second Empire"

au format PDF (26 pages / 8 Mo)

Le Conseil Souverain d'Alsace, outil de la centralisation monarchique

Pour accompagner les enseignants dans la mise en œuvre des nouveaux programmes du lycée, les Archives départementales du Haut-Rhin vous proposent une sélection de documents susceptibles d’être étudiés par des élèves dans le cadre d’une étude de cas en classe de seconde.

Il évoque le fonctionnement de l’Etat monarchique et les outils qu’il utilise pour imposer l’autorité royale dans une province tout juste conquise Certains documents permettent aussi d’évoquer le fonctionnement de la société d’ordre et les crispations du monde de la robe face aux changements politiques et sociaux du XVIIIe s.

 

 

TELECHARGER

"Le Conseil Souverain d'Alsace, outil de la centralisation monarchique"

au format PDF (25 pages / 9 Mo)

Liste des séances disponibles

Les Archives départementales reçoivent les classes toute l’année pour des ateliers de recherche. Tous les niveaux scolaires sont concernés, de l’élémentaire au lycée. Les ateliers durent en général deux heures et  peuvent être choisis dans la liste ci-dessous. Par ailleurs, nous sommes à l’écoute des enseignants pour toute demande ou projet spécifique.

 

Pour effectuer une réservation, vous pouvez envoyer un message à l’adresse suivante : archives@haut-rhin.fr.

 

Liste des séances

 

Les expositions empruntables aux Archives du Haut-Rhin

Les Archives ont conçu quelques expositions destinées à être empruntées par les établissements scolaires. Disponibles toute l’année, elles peuvent accompagner et compléter un projet de classe, une thématique de recherche ou un événement particulier.

 

Elles peuvent être empruntées pour une durée variant entre 1 et 3 semaines. Le transport aller et retour est à la charge de l’établissement.

 

Pour réserver une exposition, il suffit de remplir le formulaire et de le renvoyer par mail à :

zwickert-petermann@haut-rhin.fr

 

 

1914-1918 La Grande Collecte

Thèmes abordés :

Première guerre mondiale, vie quotidienne, situation en Alsace-Lorraine.

Public visé :

Ecoles primaires et collèges

Nombre de panneaux :

4

Format et type d’un panneau :

Carton-plume 80 x 120 cm (prévoir un système d’accroche)

Matériel complémentaire :

Télécharger le dossier de commentaires

Observations :

Exposition organisée dans le cadre de la Grande Collecte Europeana 1914-1918

 

 

 

 

1918-1925 Les Alsaciens, Paix sur le Rhin ?

Thèmes abordés :

Première guerre mondiale, Entre-deux-guerres, vie quotidienne, situation en Alsace-Lorraine.

Public visé :

Collèges et lycées

Nombre de panneaux :

12

Format et type d’un panneau :

Kakémonos autoportants

Matériel complémentaire :

Mallette pédagogique

Observations :

Exposition réalisée par les services d’archives du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, avec le concours de l’illustratrice Anne Teuf

 

 

 

L’évacuation des Alsaciens vers le Sud-Ouest 1939-1940

Thèmes abordés :

Seconde Guerre mondiale, population civile.

Public visé :

Ecoles primaires, collèges et lycées

Nombre de panneaux :

22

Format et type d’un panneau :

Kakémonos autoportants

Matériel complémentaire :

/

Observations :

 

 

 

Vivre en temps de guerre

L’exposition bilingue transfrontalière « Vivre en temps de guerre des deux côté du Rhin 1914-1918 – Menschen im Krieg am Oberrhein » a circulé entre 2014 et 2018 en Alsace et en Bade. Rassemblant 32 portraits d’Alsaciens et de Badois, elle permet de montrer ce qu’a été la vie quotidienne des habitants du Rhin supérieur pendant la Grande Guerre et comment le conflit a influé sur le reste de leur vie. Retrouvez ici les panneaux de l’exposition ainsi que le dossier pédagogique à destination des élèves de primaire, de collège et de lycée.

Le catalogue de l’exposition est toujours disponible en version française ou allemande au prix de 26 euros sur commande auprès des Archives départementales.

 

 

Légende : Marqués par les combats : 37 prisonniers français et leurs gardiens allemands du 16e bataillon d’assaut au Hartmannswillerkopf le 10 novembre 1917.

(GLA 456 F 95, Nr. 9 Photo 3)

 

Panneau 01 "Une société militarisée"

Panneau 02 "Le déclenchement de la guerre et le front des Vosges"

Panneau 03 "Les soldats"

Panneau 04 "La population civile"

Panneau 05 "Les femmes et les enfants"

Panneau 06 "Blessure de guerre et captivité"

Panneau 07 "La guerre totale"

Panneau 08 "La fin de la guerre"

Panneau 09 "Le Hartmannswillerkopf"

 

A votre disposition également les dossiers pédagogiques à destination :

des élèves du primaire

des collèges et lycées professionnels

des lycées généraux

L'émigration alsacienne au XIXe siècle

En lien avec les nouveaux programmes de quatrième, ce dossier sur l’émigration alsacienne au XIXe siècle vous offre des documents statistiques pour évaluer le mouvement migratoire qui touche le Haut-Rhin au XIXe siècle, ainsi que deux dossiers par destination :  l’émigration vers l’Algérie et vers les Amériques. Il permet donc de traiter le thème de l’émigration en lien avec celui de la conquête coloniale.

D’autres documents n’ont pas été retenus pour ce dossier mais peuvent être utilisés pour des séances aux Archives Départementales selon les besoins et les projets des enseignants.

 

 

 

TELECHARGER

"L'émigration alsacienne au XIXe siècle"

au format PDF (27 pages / 5,8 Mo)

Être enfant en Alsace au XIXe siècle

Les documents conservés aux Archives Départementales du Haut-Rhin offrent de nombreuses ressources pour étudier les conditions de vie des enfants au XIXe siècle. Ce dossier vous présente une grande variété de documents (images, textes, tableaux statistiques ...) organisés selon 4 thématiques :

1. la prise de conscience de la valeur de l'enfant,

2. le rôle de l’État dans la protection de l'enfance,

3. les différents acteurs de l'éducation

4. l'enfant acteur dans la société.

De nombreux autres documents n'ont pas été sélectionnés mais peuvent être utilisés lors d'une séance avec une classe aux Archives Départementales.

 

 

TELECHARGER

"Etre enfant en Alsace au XIXe siècle"

au format PDF (40 pages / 36,3 Mo)

Exposition l'Alsace dans la guerre 1914-1918

Dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale, les Archives départementales du Haut-Rhin ont réalisé une exposition sur l’Alsace dans la guerre. Cette exposition destinée aux écoles élémentaires. Nous vous proposons de retrouver tous les documents sélectionnés pour l’exposition, assortis de commentaires qui en éclairent le sens.

Les documents sont classés dans 4 parties :

  • Présentation
  • L’Alsace déchirée entre France et Allemagne
  • Censure et propagande
  • La vie quotidienne au front et à l’arrière

 

 

TELECHARGER 

"Exposition l'Alsace dans la guerre 1914-1918

au format PDF (16 pages / 3,2 Mo)

La révolution industrielle en Alsace, suite

 

L’âge industriel : étude de cas et contextualisation
Partie 2 : démarche et étude de cas

La révolution industrielle en Alsace

 

L’âge industriel : étude de cas et contextualisation
Partie 1 : Contextualisation

Colmar, évolution du paysage urbain du XIXe siècle à nos jours

Ces fiches de travail font suite à une approche sur le terrain afin de permettre la mise en relation de différents documents figurés pour observer les évolutions du paysage, décrire ces évolutions et classer les observations dans un tableau.

Cette activité peut être mise en oeuvre au cours d'une séance aux Archives Départementales du Haut-Rhin. Les élèves auront accès à un nombre et une variété plus grands de documents.

 

 

TELECHARGER 

"Colmar, évolution du paysage urbain du XIXe siècle à nos jours"

au format PDF (52 pages / 5,8 Mo)

Les sceaux

Utiliser les sceaux comme un document d'histoire

Les fiches présentées complètent une séquence de 2 heures aux Archives Départementales du Haut-Rhin animée par le Service Educatif.
Au cours de cette séance, les élèves observent et analysent à l'oral des chartes originales avec des sceaux.

L'analyse orale est suivie d'un travail écrit (cf. fiches présentées) et d'une activité en autonomie pour décrire différents moulages de sceaux (sceaux de villes, de corporations, d'empereurs et sceaux ecclésiastiques) en s'aidant d'une grille d'analyse.

Le travail sur les sceaux s'adresse aussi bien aux élèves de l'école élémentaire qu'aux collégiens des classes de 6ème et de 5ème.

 

 

TELECHARGER 

"Les sceaux"

au format PDF (7 pages / 0,4 Mo)

La lettre

Cette année, le Printemps de l'écriture a pour thématique la lettre. Lettre administrative, invitation, courrier familial ou politique : les Archives Départementales du Haut-Rhin conservent toutes sortes de missives et de toutes époques. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons ces fiches de travail concernant des lettres du temps jadis.

Le dossier est constitué de deux parties :

  • la première partie vous présente trois lettres du XIXe siècle et vous permet d’en étudier l’aspect matériel et le contenu
  • la deuxième partie aborde le problème de la distribution du courrier à la même époque et vous permet de replacer dans leur contexte les lettres de la première partie. Les deux parties peuvent être abordées séparément par les élèves.

Les questionnaires s’adressent principalement à des élèves de l’élémentaire (cycle 3) et de collège.

Cette activité peut être mise en oeuvre au cours d'une séance aux Archives Départementales du Haut-Rhin. Les élèves seront mis en contact avec les documents originaux et pourront en étudier d’autres.

 

 

 

TELECHARGER 

"La lettre"

au format PDF (7 pages / 3,2 Mo)

La révolution française : de Paris à l'Alsace

Le dossier comporte des documents et des fiches pédagogiques permettant d’étudier des moments clés de la Révolution Française :

  • mars-avril 1789 : un cahier de doléances du Tiers-Etat du district de Colmar-Sélestat
  • août 1789 : lettre de Reubell relatant l’abolition des privilèges
  • août 1792 : réaction de Bruat à la prise des Tuileries (10 août 1792)
  • décembre 1793 : dénonciation d’un suspect sous la Terreur
  • novembre 1794 : décret de réhabilitation de la Tabagie Littéraire (pour étudier la réaction thermidorienne)

Cet ensemble documentaire permet donc d’étudier les répercussions, dans la province d’Alsace, de bouleversements impulsés pour la plupart à Paris. Les fiches qui accompagnent les documents permettent d’adapter leur étude au niveau de classe : élémentaire cycle III, collège (4°) ou lycée (2nde).
Des activités sur la Révolution Française peuvent être mises en oeuvre au cours d'une séance aux Archives Départementales du Haut-Rhin, où les élèves seront mis en contact avec les documents originaux.
Le service éducatif du musée Unterlinden propose également des activités pédagogiques autour de la Révolution française à l’adresse suivante : www.musee-unterlinden.com/fiches-pedagogiques.html

 

 

TELECHARGER 

"La révolution française"

au format PDF (29 pages / 2,2 Mo)

Abonnement par email
Vous devez être connecté pour pouvoir vous abonner.
Mots clés

Aucun mot clé trouvé

Rechercher un article
Suivez-nous
Archives
Commentaires récents

Aucun commentaire